Cameroun-Crise anglophone : Les Ambazoniens tuent et prennent d’assaut le Littoral – la population panique!

0
12885
Les coups de feu se font de plus en plus entendre dans la commune de Penja, département du Moungo (région du littoral).
L’armée s’empare progressivement de la localité de l’ancien maire Paul Eric Kingué. Un camp militaire y a été installé et renforcé ce jeudi 13 septembre 2018. Objectif : assurer la sécurité de la population, mais surtout empêcher le désordre qui commence à naitre dans les villages du coin.  
 En fait les sécessionnistes ont pris d’assaut la localité de Bouba située à 300 F CFA par moto, du centre-ville de Penja. Depuis la nuit de mardi 11 au mercredi 12 septembre, des champs de plantation sont détruits par des personnes armées venues d’ailleurs, à en croire les habitants du village Ngiemboon. Des coups de feu crépitent à tout moment dans la zone, la population panique et le quartier Bouba se vide de ses habitants.
En à peine 48 heures, on parle déjà des morts, enlèvements, et déplacements. Cette instabilité, mieux ces affrontements entre l’armée et les présumé sécessionnistes, fait suite aux échanges des coups de feu à Buea cette même nuit et à Bamenda trois jours avant.
Cette ville qui fait de l’agriculture une de ses activités prioritaires, compte plus de 31.700 habitants, originaires de presque toutes les régions du Cameroun. Le quartier Bouba par rapport aux autres, est plus habité par les anglophones, nous fait-on savoir.
Sans tarder le gouvernement se met en branle à Yaoundé, pour maintenir la paix et calmer la population. Ainsi des réunions de sécurité sont organisées depuis lors.
Affaire à suivre…
Arnaud Kévin Ngano

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here