Sport-Volleyball féminin : les lionnes rentrent la « tête basse »

0
45
Les pouliches de Jean René Akono ont été battues jeudi par l’argentine. C’est la fin de la compétition pour elles.
Une victoire, quatre défaites, trois set marqués, treize concédés. Le Cameroun quitte la première phase du championnat du monde volleyball 2018, avec la 6ème et dernière place au classement de poule. Meurtris et découragés Jean René Akono et son équipe rentrent au pays. Leur rêve de jouer dans la cours des grands a été brisé par l’équipe d’argentine.
Même si ladite équipe n’avait plus rien à gagner, elle n’a pas voulu laisser le temps aux Camerounaises de s’exprimer. Grâce à son  organisation de titans, les volleyeuses de l’argentine ont su détecter les manquements des camerounaises dès l’entame de jeu. Chose qui leur a permis de  dominer les lionnes durant le match. A travers cette lourde défaite, l’équipe argentine a anéanti l’espoir des camerounaises de partir au deuxième tour de cette compétition.
Ainsi, la bastonnade de jeudi matin est à l’origine du désespoir dans lequel l’équipe Camerounaise est plongée jusqu’à présent. Malgré son amertume et sa « grosse déception », l’entraineur Jean René Akono a tout de même reconnu que le résultat obtenu à l’issu du match et de cette compétition est le fruit du travail collectif. Ouvertement, il s’avoue déçu : « on a été bouffé par l’enjeu, tétanisé par l’évènement, un naufrage collectif, un mental de moineau, on ne méritait pas d’aller au second tour. C’est une grosse déception ». Une déception qui aura permis aux lionnes d’apprendre d’avantage et de murir.
Aussi, après cette leçon, les lionnes du volleyball quittent la 18ème édition du championnat du monde de Volleyball, la tête basse. On espère cependant que la prochaine fois sera la bonne.
Joseph Julien Ondoua Owona

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here