Attribution de la CAN 2021 au Cameroun: La Côte d’Ivoire est choquée et ne compte pas se laisser faire

0
130
La Presse ivoirienne s'interroge
Le peuple ivoirien très remonté suite à la décision du Président Ahmad Ahmad d’octroyer l’organisation de la CAN 2021 au pays des lions indomptables, ne serait pas prêt à se murer dans l’indifférence.
Taxant les propos du patron de l’instance faitière de « Faux procès », « vilain calcul », il se fait rassurer par les dirigeants du football Ivoirien, qui affirment que « la Côte d’Ivoire sera prête et abritera sa CAN ».
Au moment où cette décision est annoncée, le Ministre ivoirien des sports, Paulin Danho, se trouve en France pour tisser des partenariats favorisant un succès pas des moindre, de la CAN 2021 que devra abriter le pays des Éléphants en 2021, a-t-on appris auprès du journal "ConnectionIvoirienne.net".
Réagissant tout de suite après l’annonce, le Ministre Paulin Danho a déclaré que «la Côte d’Ivoire n’est engagée dans aucune polémique autour la CAN, la 33ième, dont l’organisation lui a été attribuée le 20 septembre 2014 en Éthiopie. Pour preuve, le gouvernement ivoirien demeure à pied d’œuvre pour accueillir l’Afrique dans les conditions et les délais espérés par la CAF. En France depuis quelques jours dans le cadre des Rencontres Internationales des Grands Événements Sportifs (RIGES) (…) La Côte d’ivoire est retenue pour l’organisation de la CAN 2021. Elle n’est plus au stade de la candidature. Donc il n y a pas de candidature ouverte pour 2021. Plutôt pour 2019, suite à la défaillance du Cameroun. La CAN 2021, c’est la Côte d’Ivoire qui l’organisera. Nous travaillons donc pour être prêts pour 2021» a-t-il clarifié, pour dissiper depuis paris, toutes les zones d’ombre qu’un courrier aurait jeté sur l’identité de l’organisateur de la 33è édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football.
Engagé pour la réussite de l’événement dans les moindres détails, la Côte d’Ivoire a mis « en place un Comité local d’Organisation (COCAN 2021) sous la supervision du gouvernement. Et nous avons mobilisé sur le marché international un peu plus de 300 millions d’euros, pour réaliser 4 stades de grandes envergures avec des équipements de proximité. Ce, en marge du programme national que nous avons mis en œuvre pour renforcer les plateaux techniques de santé et les infrastructures routières. Aujourd’hui, tous les marchés ont été attribués et les entreprises ont mis en place les lignes de financement », a indiqué le Ministre des Sports de Côte d’Ivoire au siège de Business France à Paris, tel que rapportent nos confrères de la Cote d’Ivoire.
Dans les colonnes du journal Linfodrome, nous pouvons lire que « c’est justice faite au Cameroun pour le contenter de sa CAN retirée faute d’avoir été prêt pour accueillir le plus grand rendez-vous sportif du continent. Mais est-ce la faute à la Côte d’Ivoire si le Cameroun qui a postulé et a fait Campagne pour 2019, n’a pas pu honorer ce rendez-vous ? », S’insurge le journal Linfodrome avant d’en rajouter : « La Cote d’ivoire qui a consciemment postulé pour 2021 devra-t-elle payer pour un tiers ? Au demeurant, c’est faire injure aux dirigeants ivoiriens que de dire de tout haut , à trois ans de 2021, que le pays de Didier Drogba ne sera pas prêt pour le rendez-vous de la CAF (…) Le président de la CAF aurait eu la bienséance de négocier avec les dirigeants du football ivoirien avant de prendre sa décision que cela n’aurait choqué », déplore ce confrère.
Il est rejoint par "Le Nouveau Courrier"qui parle des « explication peu convaincantes de la CAF ». Le sujet fait d’ailleurs couler assez d’encre et de salive, qu’il n’a pas manqué de faire le tour des médias ivoiriens. Nous pouvons donc apercevoir ces différents titres présentés par quelques organes de presse écrite : "Super sport" : « Danho Paulin rassure pour la CAN 2021 » ; "Dernière heure" : « l’organisation de la CAN 2021 retirée à la cote d’ivoire » ; "Soirinfo" : « Après le Cameroun, menace sur la Côte d’Ivoire » ; "Le patriote" : « le complot de la CAF contre la Côte d’Ivoire ». Décidément la décision de la CAF est loin de faire capituler la Cote d’Ivoire. « La CAF brille par tout, sauf par sa transparence », commente un internaute. Les Camerounais doivent-ils déjà se réjouir des déclarations du Président Ahmad Ahmad ?
Source: 237Online

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here