La Fédération ivoirienne réagit à la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun

0
57
Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de foot (FIF)
La Fédération ivoirienne de football vent debout contre les déclarations du président de la Confédération africaine (CAF), Ahmad Ahmad, annonçant un décalage dans l’organisation des Coupes d’Afrique des nations (CAN) et assurant que la Côte d’Ivoire ne serait “pas prête” pour celle de 2021.
La controverse n’est toujours pas levée sur l’organisation des prochaines Coupes d’Afrique des Nations de football. Si l’organisation de l‘édition 2019 a été officiellement retirée au Cameroun, il demeure un imbroglio sur les cuvées 2021 et 2023 d’autant que la CAFentend en changer les pays organisateurs.
La Fédération ivoirienne de football, dont le pays est supposé organiser la CAN 2021, s’est insurgée contre les voies et moyens employés par la CAF pour annoncer cette décision. “Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, n’a été contacté ou approché par la CAF”, a écrit la FIF dans un communiqué.
“La Fédération ivoirienne de football déplore cette façon de procéder. C’est pourquoi elle s’est empressée d’adresser à la CAF un courrier à ce sujet”, a-t-elle ajouté.
“Donnons plus de chance au Cameroun”
Dans un entretien avec Afrique Media TV, le président de la CAF Ahmad Ahmad a annoncé la décision du Comité exécutif de la CAF de confier l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun, et celle de 2023 à la Côte d’Ivoire. Mais ces informations ne sont mentionnées nulle part dans le communiqué publié sur le site internet de la CAF au lendemain de son conclave le 30 novembre à Accra. Elles font également l’impasse sur le sort de la Guinée, désignée en 2014 comme pays organisateur de la CAN 2023.
“On a pris cette décision : décalons. Parce qu’on a vu aussi que même la Côte d’Ivoire ne sera pas prête pour 2021. Pour arranger les choses de manière vraiment humaine, décalons toutes les CAN, donnons plus de chance au Cameroun, plus de temps, pour qu’il réalise les infrastructures”, a dit M. Ahmad lundi sur la chaîne de télévision Afrique Média TV.
En attendant d‘élucider cette situation, la CAF doit trouver un plan B pour l’organisation de la CAN 2019. Le nom du pays qui l’organiserait à la place du Cameroun devrait être dévoilé “d’ici le 31 décembre”. Le Maroc et l’Afrique du Sud sont les deux les plus cités.
Africanews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here