Cameroun-Recrutement dans l’armée : Déjà 508 candidats éliminés dans la région de l’Est

0
117
Recrutement des commandos à Letta, dans la région de l'Est
A l’issue de la première phase du recrutement des commandos, l’on constate que la santé des candidats est à l'origine des premières éliminations
Au départ, la « région du Soleil levant » a enregistré au totale 1.644 candidats autorités par le « Ministère de la Défense » à concourir au recrutement de 2.600 commandos dans le corps de la « Garde Présidentielle » (GP) et du « Bataillon d'Intervention Rapide » (BIR), pour le compte du contingent 2018.
La première phase de ce recrutement comprend l'enregistrement et identification des candidats, la vérification des documents de chaque candidat par les éléments de la « SEMIL » de l’Est, les visites médicales sommaires. Selon le capitaine médecin, Cyrille Mbida : « les visites médicales du recrutement du BIR/GP 2018, sont subdivisés en visite médicales sommaires et en visite médicales approfondies. Les visites médicales sommaires nous permettant de ressortir les candidats qui sont physiquement aptes pour les épreuves physiques. Ces visites sont basées sur des critères d'aptitudes bien définit par l'instruction ministériel ».
Avant de présenter les raisons des visites lors de ce recrutement: « au-cours de ces visites, nous recherchons des pathologies qui sont déjà prédéfinies par le ‘’ Ministère de la Défense’’ camerounaise. Nous cherchons également des pathologies susceptibles d'affaiblir les commandos, à l'instar des pathologies bucco-dentaires, des hernies et des pathologies cutanés », a-t-il conclu.
Il ressort  donc qu'à la suite de ces différentes étapes, les candidats de la région de l'Est, ont été réduit de 508. Et actuellement, seul 1.136 commandos sur les 1.644 candidats enregistrés au point de départ, sont encore en liste pour la suite de la compétition et portant déjà deux bracelets au poignet. Ces candidats sont désormais appelés à plus de sérénité à chaque épreuve, car pour les encadreurs, toutes ces étapes permettent d'éviter les incidents imprévus.
Il est prévu pour la journée du vendredi 7 décembre 2018, la seconde phase consacrée à la course pesée de charges, en présence des autorités administratives et militaires de la région de l'Est. C’est l'une des étapes les plus importantes du recrutement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here