Cameroun-Crise Anglophone: un élément du GMI brûlé vif à Bamenda

0
2501
Un élément du Groupement Motorisé d'Infanterie (GMI) de Bamenda a été enlevé par des hommes armés puis brûlé vif, apprend la rédaction de "Camerounweb" il y a quelques instants.
La scène effroyable s’est produite dans la soirée du samedi 16 mars 2019 sur un terrain de jeu situé à un jet de pierre du Groupement mobile d’intervention de Bamenda.
Joël Tidike n’est plus. En service depuis 17 ans au Groupement mobile d’intervention numéro 6 de Bamenda, chef-lieu de la Région du Nord-Ouest, il a été kidnappé dans la soirée d’hier samedi 16 mars alors qu’il se trouvait non loin de son lieu de travail.
Sans l’emmener loin, les ravisseurs du policier, reconnus comme des combattants sécessionnistes, l’ont torturé, puis brulé vif au milieu d’une aire de jeu au quartier Alabukam.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here