Cameroun – profanation : un présumé gang de trafiquants d’ossements humains arrêté à Mandjou

0
99
Les deux gangsters interpellés par les éléments de la Brigade de gendarmerie nationale de Mandjou ont été présentés au grand public et à la presse le 20 mai 2019 avant d’être déférés auprès du procureur de la république.
L’esplanade la Brigade de gendarmerie nationale de la ville de Mandjou s’est vue étroite au regard du nombre important des populations venues voir les gangsters en question. Le trafic des organes humains a atteint son paroxysme dans cette localité située à moins de 10 km de Bertoua au regard des témoignages et des plaintes.
Le jeune Ayouba, présumé trafiquant d’ossements humains pris dans les mailles des forces de maintien de l’ordre est passé aux aveux complets. Ce dernier va faire savoir que lui et ses complices sont dans un vaste de réseau étendu dans tout le pays. Il a par ailleurs laissé entendre que leur chef, est basé dans la ville de Mandjou et est protégé par de hautes autorités.
Sur les traces du renseignement, les éléments de la Brigade de gendarmerie de Mandjou sont tombés sur ces deux mousquetaires, pièces à conviction à l’appui. L’Adjudant-Chef, Lambert Tchinda Tiombou, Commandant de ladite Brigade a laissé entendre que les recherches se poursuivent dans le but de mettre la main sur les autres complices.
Sur les pièces à conviction, des sources sécuritaires renseignent que l’expertise médicale a confirmé que ce sont des ossements humains d’un adulte de sexe masculin. La moisson est plutôt bonne pour les forces de maintien de l’ordre et de sécurité de la localité. Sieurs Ayouba et Amadaou Yaya sont donc les présumés responsables du phénomène de profanation des tombes dans la ville de Mandjou.
Après les enquêtes judiciaires préliminaires, ils ont été directement déférés auprès du Procureur de la République. Témoins de la scène, les nombreuses populations locales, notamment les responsables de la communauté musulmane dont les tombes sont particulièrement ciblées par les trafiquants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here