Cameroun – Fonction publique : de faux recruteurs mis sous les verrous

0
159
Tous les moyens sont bons pour les Camerounais pour se faire de l’argent. Malheureusement, la fraude n’a pas la vie longue. C’est ce que viennent d’apprendre à leurs dépens six jeunes camerounais spécialisés dans l’extorsion des fonds aux candidats aux différents concours de la Fonction Publique. Ils promettaient le ciel à leurs victimes. Mais le pot-aux-roses a été découvert et devront rendre compte de leurs forfaits dans les jours à venir par devant la justice.
Les six (06) suspects aujourd’hui dans les mains de la justice opéraient-ils depuis longtemps ou ne venaient-ils que de commencer leur basse besogne ? Difficile pour l’instant de répondre à cette double question car l’enquête ne fait que commencer.
Ils n’ont certainement pas écouté les sages conseils prodigués aux candidats aux différents concours organisés par le Ministère de la Fonction et de la Réforme Administrative et retransmis par le Poste National de la CRTV, par Joseph  Le, le numéro un dudit ministère. Ce dernier n’a eu de cesse à dire que l’admission à la Fonction Publique se fait par concours dont les résultats sont officiellement proclamés par son ministère.
Depuis son arrivée à la tête de ce département ministériel, l’ancien journaliste vedette de la CRTV n’a jamais caché sa volonté d’assainir les mœurs au sein de cette institution dont il a la charge et dont la réputation avait été ternie par quelques brebis galeuses.
L’on se souvient que quelques mois seulement après son installation, il avait mis à la disposition du grand public une adresse mail qu’il avait communiquée afin que nul n’en ignore.
Cette adresse personnelle joseph.le@minfopra.gov.com lui permettait ainsi de recevoir directement les problèmes que rencontraient les usagers de la Fonction Publique. Comment certains d’entre eux ont-ils pu faire confiance à quelques individus et non au numéro un lui-même ? Allez donc questionner ceux-là et il n’est pas certain qu’ils vous diront qu’ils sont adeptes des chemins de traverse.
Pour les 06 suspects en question, il s’est agi de la falsification des résultats officiels publiés par le ministre de la Fonction Publique.
Cette falsification avait fait les choux gras de la presse écrite. 74 autres noms avaient été ajoutés à la liste officielle et les fins limiers de la Police ont réussi à démanteler le réseau ou une partie de celui-ci.
Ces derniers vont-ils dénoncer leurs complices ou ont-ils agi seuls ? Qui était le commanditaire de cette basse besogne et dans quel but ? Comment veulent-ils ternir l’action d’assainissement du fichier solde de l’Etat en cours ? Des questions et bien d’autres que suggèrent l’odieux acte perpétré par des individus sans foi, ni loi et qui méritent une sanction exemplaire pouf décourager tout autre aventurier.
C’est aussi l’occasion de dire à tous ceux qui viendraient à les imiter qu’ils seront tôt ou tard rattrapés par la justice car les documents informatiques qu’ils utilisent sont laissent sans qu’ils le sachent des traces qui permettent de remonter jusqu’à eux.
S’ils se croyaient en sécurité jusqu’ici, qu’ils sachent que désormais, ils seront traqués, repérés et mis aux arrêts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here