Cameroun-Libération de KAMTO: le Ministre René SADi met en garde Maurice Kamto

0
141
René Emmanuel Sadi, Ministre camerounais de la communication
Le leader du MRC, Maurice Kamto et certains de ses alliés ont été remis en liberté ce 05 octobre sur décision de Paul Biya. Une décision présentée comme une mesure d’apaisement des autorités de Yaoundé.
A peine remis en liberté, le candidat malheureux de la présidentielle de 2018 a reçu une ferme mise en garde de la part du gouvernement. Sur les antennes de la RFI, le ministre de la communication Réné Emmanuel Sadi a invité Maurice Kamto à ne plus réclamer sa supposée victoire lors de la présentielle. «C’est à eux de comprendre qu’il faut arrêter cette espèce de théâtralisation qui n’a pas lieu d’être dans la mesure où ils contestent une situation incontestable. Ils réclament une victoire qu’ils n’ont jamais gagnée et qu’ils ne pouvaient pas gagner.», ordonne le ministre.
Pour le Réné Emmaunel Sadi, il n’y a eu qu’un seul vainqueur à l’issue de la présidentielle et Maurice Kamto doit s’y tenir pour la paix et le développement du Cameroun. «Que certains reviennent à la raison, que nos compatriotes se mobilisent pour que nous regardons tous dans la même direction en sauvegardant la paix et la stabilité sans lesquelles le Cameroun ne peut pas conduire sereinement son processus de développement» a-t-il déclaré.
Un peu plus tôt, Maurice Kamto annonçait devant ses militants en liesse, suite à sa libération, que la lutte continuait. «Si certains pensent que le fait d’être libéré c’est la fin de la lutte, alors ils n’ont rien compris car nous n’avons rien obtenu de ce que nous demandons.», lançait-il a la foule.
«La balle est dans le camp de Kamto et des siens» a conclut Réné Emmanuel Sadi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here