Cameroun: Menace de grève au Stade en construction d’Olembé

0
110

Plus rien ne va entre le personnel du chantier d’Olembé et les responsables en charge de conduire ces travaux. Au centre de la discorde, des promesses non tenues, relativement à la question de l’épurement des arriérés de salaires du personnel, lequel réclame encore à l’entreprise quatre mois pour certains et deux mois pour les autres d’impayés. La journée du Jeudi 03 Octobre 2019 était partie pour être chaude, n’eut été l’anticipation du Directeur du projet et une bonne partie de son staff qui ont décidé de quitter les lieux avant que le pire n’arrive, afin d’éviter d’être faits prisonniers comme la dernière fois, lors du mouvement de grève précédent. « Ils nous ont demandé d’attendre en nous indiquant les dates auxquelles on devrait rentrer dans nos droits. Seulement, aucune de ces promesses n’a été respectées, et on ne sait même pas quand ce sera fait », déclare un employé gréviste.

PICCINI, l’entreprise chargée de l’exécution de ce projet s’était pourtant engagée à régler ces impayés, dans une lettre datée du 15 Août 2019, adressée aux autorités Camerounaises. Le versement de ces impayés de salaire, selon ce communiqué, devrait se faire en trois tranches : La première était attendue pour le Vendredi 23Août 2019, pour un montant à hauteur de 250 millions de FCFA. La seconde tranche pour sa part, de 300 millions de FCFA était prévue pour la fin du mois d’Août 2019, tandis que le reste des impayés devait être soldée en fin Septembre de l’année en cours.

Jusqu’ici, selon la version des employés rencontrés sur le site, seule la première tranche a déjà fait l’objet d’un versement effectif, soit 550 millions de FCFA. Ce qui avait donc permis de régler à peine deux mois d’impayés sur les six que le personnel réclamait.

Aujourd’hui, en attente du versement des autres tranches, les employés ne reçoivent aucune information concrète de la part du Directeur du projet et de son staff. Ce qui une fois de plus les a poussé le 03 Octobre 2019 à manifester, provoquant ainsi le départ en catastrophe des responsables du site des travaux.

Un départ qui ne sera pas marqué par un retour sur le site. Un bref passage en effet sur le site du chantier ce Vendredi 04 Octobre 2019, laisse voir un chantier vide, en abandon apparent, sans âmes qui vivent. Preuves évidentes de la tension qui règne en ces lieux. Toute chose qui rend sceptique quant à la date de démarrage des travaux indiquée pour être le 10 Octobre 2019 prochain.

Christian ESSIMI (237cameroun.online)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here