Cameroun-Kamto: H R W se réjouit mais regrette ces arrestations qui n’auraient jamais dû avoir lieu

0
155
Huma Rights Watch a réagi à la libération de Maurice Kamto et ses compagnons. Dans un communiqué, l’organisation de défense des droits humains qualifie la libération de Kamto "d'excellente nouvelle ».
Mais HRW pose un bémol. Selon le directeur pour l’Afrique centrale chez Human Rights Watch, l’arrestation de Maurice et cie était arbitraire. Elle n’aurait jamais du avoir lieu.
« La libération de Kamto et d’autres opposants est une excellente nouvelle. Mais Kamto, ses alliés et ses partisans n’auraient jamais dû en premier lieu être arrêtés ni poursuivis en justice pour le simple fait d’avoir organisé des manifestations pacifiques », a dit Lewis Mudge. Il est le directeur pour l’Afrique centrale chez Human Rights Watch.
Maurice Kamto et 102 autres membres de son parti (Mrc) ont recouvré la liberté, samedi. Leur libération a eu lieu après une décision de clémence du chef de l’État Paul Biya.
L’arrestation de Maurice Kamto et plus d’une centaine de ses partisans s’est déroulée entre le 26 et le 28 janvier 2019. Ces membres du Mrc manifestaient contre les résultats issus du scrutin présidentiel. Ces résultats officiels ont donné Paul Biya vainqueur avec plus de 70% des voic. Le leader du Mrc Maurice Kamto a recueilli un peu plus de 14% et s’est classé deuxième.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here